Influenzanet est un système permettant de surveiller l’activité des syndromes grippaux par internet. En savoir plus


Devenez acteur de la surveillance du COVID-19

Login ou mot de passe oublié ?

Les épidémies de coronavirus

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, provoquant généralement des infections respiratoires bénignes chez l’Homme, prenant la forme d’un rhume ou d’un syndrome grippal. Ces infections ne sont pas souvent diagnostiquées et la guérison est spontanée. Depuis le début du 21e siècle, trois épidémies graves de pneumonies à Coronavirus ont néanmoins émergé.

Le premier Coronavirus à avoir entrainé une maladie grave chez l’homme, appelé SRAS-CoV (Syndrome respiratoire aigu sévère), a été découvert en novembre 2002 en Chine du Sud-Est, dans la province de Guangdong. L’épidémie s’est ensuite propagée au Vietnam, à Singapour, en Amérique et en Europe, suite aux déplacements des personnes infectées. La transmission interhumaine de ce coronavirus se faisait par voie aérienne, par des contacts directs avec une personne infectée, ou indirects avec des objets souillés par des sécrétions. La particularité de cette épidémie résidait dans le fait que seules les personnes malades transmettaient le virus. Cette caractéristique a permis de contrôler l’épidémie assez rapidement. En France, une surveillance épidémiologique avait été mise en place dès le déclenchement de l’alerte internationale. Tous les cas devaient être signalés aux autorités de santé et mis en isolement strict. Les contacts des cas probables étaient mis en quarantaine pendant 10 jours à domicile et suivis quotidiennement pour prévenir les risques de contamination. Au total, entre mars et juillet 2003, 437 cas possibles ont été signalés, dont 7 cas probables. Quatre cas ont été confirmés par des analyses et un décès a été rapporté. Cette épidémie aura duré huit mois (de fin novembre 2002 à juillet 2003), causant plus de 8 000 cas et 774 décès, dans 30 pays.

En 2012, une épidémie due à un nouveau Coronavirus, nommé MERS-CoV (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) a débuté en Arabie Saoudite. Ce virus, transmissible essentiellement par voie aérienne, via les gouttelettes en suspension dans l’air, comme tous les coronavirus, est resté peu contagieux, mais était responsable d’une maladie bien plus grave. Ainsi, en novembre 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé rapportait un total de 2 494 cas confirmés et de 858 décès, recensés dans 27 pays. La grande majorité de ces cas a été observée en Arabie Saoudite (2 102 cas et 780 décès). En France, deux cas ont été identifiés en 2013. Une transmission à faible ampleur du MERS-CoV persiste, une surveillance des cas importés des zones à risque connues est toujours en place.

En 2019, est apparue la dernière épidémie de coronavirus, avec les premiers cas signalés en décembre 2019. Le 7 janvier 2020, la découverte d’un nouveau coronavirus, en lien avec des cas de pneumonie d’allure virale dans la ville de Wuhan en Chine a été officiellement annoncée par les autorités sanitaires chinoises. L’OMS a nommé la maladie provoquée par ce nouveau coronavirus COVID-19 le 11 février 2020.

A ce jour, l’épidémie touche les quatre continents. En France, les 1er cas ont été recensés le 24 janvier 2020. Depuis lors, le nombre de cas confirmés ne cesse d’augmenter, de même que le nombre de décès. Les autorités françaises surveillent de près cette épidémie et d’énormes ressources ont été mobilisées pour l’endiguer. Les données concernant son évolution  en France et dans le monde sont mises à jour régulièrement et accessibles à tous sur le site Internet de Santé publique France.

Pour en savoir plus sur ces épidémies, consultez le dossier de Santé publique France.


INSERM SU
SPF

En partenariat avec : INRIA